Conférence des Nations Unies pour le Développement Durable (RIO+20)

La caravane d’animation Culturelle pour le Développement Durable (CARAC) a participé à la Conférence des nations unies pour le développement Durable (RIO+20) qui s’est tenue du 20 au 22 juin 2012 à Rio de Janeiro au Brésil.

Yannick Nkayilu Salomon, Coordinateur de la CARAC

Cette participation a été rendu possible grace à la synergie des associations des jeunes qui s’est constitué autour du Conseil National de la jeunesse en vue de préparer et de mobiliser les jeunes leaders congolais sur les enjeux du développement durable. Ce processus a visé à l’organisation du Forum des jeunes congolais sur le Développement Durable (Kinshasa+20) qui s’est tenu du 01 au 02 juin 20121 à Kinshasa au Salon Bleu du Stade de martyr.

KINSHASA+20 a visé à sensibiliser et mobiliser les 100 jeunes leaders congolais sur les enjeux du réchauffement climatique, la réduction des effets liés à la déforestation et dégradation des forets, et les perspectives pour le développement durable de la RDC ;
face au contexte international.

Forum a permis à 100 jeunes leaders de donner la positions et de formuler des recommandations à long terme pour son implication dans toutes stratégies du développement durable en RDCongo. Kinshasa+20 s’etait inscrit dans le cadre de l’initative des jeunes du monde MYCITY+20 et des stratégies de la coalition global des mouvements de mobilisations des jeunes sur les enjeux du Sommet de RIO+20 dénommée « ROAD TO RIO+20 » afin de mobiliser les jeunes du monde sur les enjeux du développement durable.

A l’issu de cette rencontre deux jeunes de la RD Congo ont participé à la conférence des nations unies sur le développement Durable (RIO+20) à l’instard de Monsieur Nkayilu Salomon yannick et Monsieur Aimé BAKILA, respectivement Coordinateur de la Caravane d’animation Culturelle pour le Développement Durable et Vice président au Conseil national de la jeunesse et point focal environnement.

Ce qu’il faut retenir du sommet de RIO+20;

Daniel Mittler (Greenpeace), considérant le résultat de Rio+20 comme « désastreux », a dit sa « déception » et sa « colère », tout en estimant que « l’échec de Rio+20 donnera aux gens plus d’énergie pour se mobiliser et se battre pour la planète ».

« On ne va pas rester tranquilles, il est temps pour nous de mobiliser pour que les gens que nous avons élus rendent des comptes », a dit Sharon Burrow (Confédération internationale des syndicats), lors d’une conférence de presse qui réunissait plusieurs organisations.

« On ne change pas le monde avec un document mais avec de l’action », a lancé Peter Lehner (National Resources Defense Council, NRDC). « Si vous regardez Rio comme un rassemblement de peuples et non comme un document, vous constatez qu’il y a beaucoup d’énergie, c’est à nous de prendre l’énergie des gens d’ici et de la transformer en action », a-t-il ajouté.

La CARAC estime que les décideurs du monde doivent aller directement dans les actions nécessaire pour assurer un avenir durable à notre planète. Il est temps d’arrêter à parler et de poser des actions concret. Nous n’aimerions pas avoir de RIO+40 ou RIO+60.

 

La Coordination

A propos caracrdcongo

Caravane d'animation Culturelle pour le Developpement Durable
Cet article a été publié dans Uncategorized. Ajoutez ce permalien à vos favoris.

Laisser un commentaire

Entrez vos coordonnées ci-dessous ou cliquez sur une icône pour vous connecter:

Logo WordPress.com

Vous commentez à l'aide de votre compte WordPress.com. Déconnexion / Changer )

Image Twitter

Vous commentez à l'aide de votre compte Twitter. Déconnexion / Changer )

Photo Facebook

Vous commentez à l'aide de votre compte Facebook. Déconnexion / Changer )

Photo Google+

Vous commentez à l'aide de votre compte Google+. Déconnexion / Changer )

Connexion à %s