La campagne CONGO POWER SHIFT une formule locale de GLOBAL POWER SHIFT

Image

La campagne CONGO POWER SHIFT une formule locale de GLOBAL POWER SHIFT international va être lancé officiellement ce Jeudi 20/12/2014 à Kinshasa au Centre carter. Un mouvement conçu pour monter une campagne mondiale d’une dimension supérieure contre les émissions des gaz à effet de serre à l’échelle planétaire impliquant plus de 135 pays, décidés à construire en 2014 un mouvement climatique sans précédent pour dénoncer l’utilisation des combustibles fossiles et promouvoir les énergies renouvelables.
La République Démocratique du Congo, comme les 135 autres pays, participe à cette campagne grâce à une équipe constituée de plusieurs délégués de la société civile qui a pris part à la Grande Conférence Internationale tenue du 24 au 30 juin 2013, à Istanbul en Turquie, ayant pour thème : « Leaderships and commitment in organizing and campaigning on climate change »Phase I.
Consciente de ses importantes ressources naturelles et en tant que signataire de la Convention-Cadre des Nations Unies sur les Changements Climatiques(CCNUCC), la RDC participe activement aux différentes rencontres internationales organisées pour participer aux efforts tendant à freiner le réchauffement climatique et limiter les gaz à effet de serre.
En vue de donner suite au mouvement lancé à Istanbul en Juin 2013 par le mouvement 350.org, lequel a réuni plus de 500 personnes, GPS-DRC entend organiser avec l’appui financier de GLOBAL GREENGRANTS FUND et l’appui technique de 350.org ainsi que d’autres partenaires au développement du domaine dans notre pays une grande campagne de sensibilisation contre les causes à l’origine des gaz à effet de serre de Février à Mai 2014 sous le thème : « COMBATTRE LES ÉNERGIES FOSSILES EN RDC :Vers un objectif zéro émission CO2 ».

Les énergies fossiles regroupent tous les combustibles riches en carbone, c’est-à-dire le pétrole, le gaz naturel et le charbon etc.. Ces énergies sont les plus consommées par les sociétés et les particuliers, mais sont également celles qui contribuent le plus à l’effet de serre. Leur stock est épuisable mais des nouvelles réserves sont régulièrement découvertes.
En effet, outre la déforestation, la dégradation des forêts, il s’avère important de noter que l’utilisation des énergies fossiles figure parmi les causes du réchauffement et de la dégradation du climat de la planète. Les études et les indicateurs vérifiables prouvent à suffisance l’existence de l’exploitation et de l’utilisation des énergies fossiles dans certaines contrées de la RDC.
À titre indicatif, il convient de rappeler des effets potentiels de l’exploitation du pétrole dans le Graben Albertin à l’Est et à Moanda dans le Bas-Congo, les impacts nocifs de l’exploitation du charbon des mines au Katanga, l’existence des usines de raffinage et en fin l’épineux problème du gaz méthane non exploité dans le Lac Kivu au Nord KIVU. (Un danger permanent pour la planète en raison des risques d’explosion gazière).
Cette campagne sans précédent va s’efforcer d’impliquer autant que possible toutes les couches sociales, pour susciter l’engagement des décideurs, des opérateurs du secteur privé, de la société civile internationale, nationale et locale, les étudiants sans oublier les partenaires au développement œuvrant en RDC.

Visitez le Congo Power Shift : sur www.gpsdrc.wordpress.com

Équipe GPS

A propos caracrdcongo

Caravane d'animation Culturelle pour le Developpement Durable
Cet article a été publié dans Uncategorized. Ajoutez ce permalien à vos favoris.

Laisser un commentaire

Entrez vos coordonnées ci-dessous ou cliquez sur une icône pour vous connecter:

Logo WordPress.com

Vous commentez à l'aide de votre compte WordPress.com. Déconnexion / Changer )

Image Twitter

Vous commentez à l'aide de votre compte Twitter. Déconnexion / Changer )

Photo Facebook

Vous commentez à l'aide de votre compte Facebook. Déconnexion / Changer )

Photo Google+

Vous commentez à l'aide de votre compte Google+. Déconnexion / Changer )

Connexion à %s